Achats solidaires, loi handicap : pourquoi et comment établir des partenariats avec le secteur protégé et adapté ?

Mardi 19 juin 2012, de 9h30 à 11h00



 

Depuis la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des chances et le handicap, des sanctions financières plus sévères s’imposent aux entreprises qui ne respectent pas l’obligation de 6% d’emploi de travailleurs handicapés. Développant leur politique d’achat solidaire, les entreprises renforçent leurs partenariats avec le secteur protégé (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) et adapté (Etablissement Adapté).  
 
Dans le domaine des services généraux, les entreprises ont recourt à des prestations d'entretien d'espaces verts (20% des activités), d’assemblage et de montage (18%), de blanchisserie (6%) ou bien encore de traiteur (4%).[1] Le secteur protégé connaît aussi un fort développement dans le domaine des DEEE (déchets d'équipements électriques et électroniques) et de la sous-traitance industrielle.

[1] Réseau GESAT « Résultats statistiques N°1 de l’observatoire des activités du secteur adapté et protégé », novembre 2007 

 





Speakers :