Le marché du bâtiment vert en Australie : Quelles opportunités d'affaires pour les entreprises européennes ?

Mercredi 13 juin 2012, de 9h30 à 12h30

Rencontre à Paris

Le secteur australien de l’immobilier se développe vers l’adaptation de solutions pour bâtiments verts sur des projets commerciaux nouveaux et de rétrofit. Forte d’un appui gouvernemental bipartite et d’initiatives stratégiques, l’Australie bénéficie d’une prime verte sur la valeur, le loyer et le taux d’occupation de ces bâtiments.

Les gouvernements des états australiens ont entrepris d’encourager un meilleur rendement énergétique au sein du secteur du bâtiment et de l’immobilier commercial à travers l’utilisation de technologies plus efficaces ainsi qu’une conception « verte » et une intégration de solutions pour bâtiments verts plus importante dans le rétrofit des constructions existantes.
 
Le secteur bénéficie actuellement d’une surface d’environ 24 millions de mètres carrés d’espace pour bureaux. A Melbourne, 80% des 5 millions de mètres carrés de bureaux existants sont datés de plus de dix ans.
 
Leviers industriels : 
  • La mise en place d’un prix carbone stimulera l’industrie de l’immobilier et de la construction exigeant de respecter des normes plus importantes en matière d’efficacité énergétique et de matériaux « verts » (basses émissions de CO2) afin de réduire leurs coûts.
  • Les investisseurs immobiliers et les entreprises demandent une meilleure efficacité énergétique des bâtiments commerciaux afin de réduire les coûts et risques, comme illustré par les primes vertes sur la valeur, le loyer et le taux d’occupation des bâtiments.
  • Une publication obligatoire des classements énergétiques des bâtiments commerciaux une fois vendus ou loués (depuis novembre 2010)
  • Des crédits d’impôt sur les bâtiments verts à partir de juillet 2012
  • Une annexe gouvernementale sur le bail vert (Australian Government Green Lease Schedule) pour les nouvelles locations de bureaux
  • Des exigences renforcées au niveau du code de la construction en Australie (Building Code of Australia) ainsi que l’instauration et l’adoption du classement Green Star et du National Australian Built Environment System (NABER).
  • L’augmentation des coûts énergétiques
  • Des solutions de gestion de la demande ainsi que des réseaux intelligents (smart grid) sont actuellement explorés par les distributeurs et régulateurs en énergie.
  • Des initiatives rétrofit d’envergure, par exemple les 1200 bâtiments à Melbourne
 
Lors du séminaire, des experts présenteront les programmes gouvernementaux, le NABER, le classement Green Star ainsi que les résultats de l'étude sur le bâtiment vert et des exemples pratiques.
Speakers :
  • Monsieur Ric Wells, Ambassadeur d'Australie en France
  • Australian Trade Commission : Carolyn Abela Rebiscoul, Arianna Sippel, Dr Nicholas Baker
  • Green Building Council of Australia : Robin Mellon, Executive Director – Advocacy and International
  • France Green Building Council : Patrick Nossent, Membre du Bureau et Président de Certivea
  • Sustainability Victoria : Anthony Wright (en vidéo depuis l’Australie)
Attendees list
11 people will attend this meeting, among them
Australian Trade Commission
Clean Energy and Environment Leader, Europe
IT-GREEN GROUP
CEO & Founder
PSA Peugeot Citroën
Chef de Projet Marketing
CEA INES
Chef de Laboratoire
ADP
Responsable optimisation énergétique
EDF
Chef du Pôle Parlement Européen
BPL Global EMEA
VP Business Development EMEA
Orange
consultante
AGRION Paris
Resp. développement
Ernst & Young
Consultant, Cleantech & Sustainability
Legrand
strategy analyst
View video