En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous identifier et vous connecter.     Fermer ce volet

L'hydrogène pour le stockage d'énergie intermittente

Mercredi 22 mars 2017, 9h30 à 12h00

Réunion à Paris
La question du stockage des énergies renouvelables, intermittentes par nature et dont la production dépend des conditions climatiques, se pose comme primordiale sur la route vers un scénario 100% renouvelable. Il permet d’écrêter les pics de consommation, et de servir de réserve en cas de pénurie. D’après un rapport de Navigant Research paru en 2016, le marché du stockage d’énergie verte sera en 2022 de 23 milliards d’euros dans le monde. Le développement des technologies de stockage efficaces représente donc un immense potentiel économique.
 
L’hydrogène, comparé à d’autres technologies permet un stockage de longue durée, avec un bon rendement énergétique et a l’avantage de ne pas nécessiter une installation en dénivelé (contrairement au stockage de type STEP par exemple). La conversion de l’énergie électrique en hydrogène se fait par un processus appelé «électrolyse de l’eau ». Transformer le surplus d’électricité en gaz permet de soit l’injecter dans le réseau de distribution de gaz (Power to Gas) soit de le retransformer en électricité plus tard (pile à combustible).
 
Néanmoins des obstacles à la diffusion des stockages hydrogène demeurent : faible densité qui le rend difficile à stocker, risque lié à son caractère inflammable, coût élevé de l’électrolyse, importants investissements pour la mise en place des infrastructures sur le territoire, etc. 
 
Pour remédier à ces problèmes, de nouvelles solutions innovantes sont développées : McPhy a récemment inventé un stockage sous forme solide, Areva développe un système d’électrolyse avec pile à combustible et la startup Hysilabs a récemment levé des fonds pour développer une solution de stockage liquide de l’hydrogène en vue d’une utilisation industrielle. 
Dans le même temps, l’hydrogène est également utilisé dans le domaine de la mobilité, alors que divers constructeurs automobiles (Mercedes, Hyundai…) s’apprêtent à lancer en 2017 des véhicules roulant exclusivement à l’hydrogène.
 
Après une première conférence  consacrée à l’hydrogène au cours de l’année passée, cette matinée Agrion vise à approfondir le sujet à travers la présentation de retours d’expériences des projets innovants qui pourront bouleverser le marché et contribuer à développer une économie de l’hydrogène. 
 
Quels projets innovants pour le stockage de l’énergie intermittente ? Quels nouveaux acteurs ? Quels enjeux ? Quel avenir pour une économie de l’hydrogène ? (combustible et pile à combustible etc.) Quels modèles économiques ? etc.
 
Si vous souhaitez en savoir plus sur cette conférence, merci d'envoyer un email à cristina.oltean@agrion.org
Liste des inscrits
31 personnes sont présentes à cette réunion, parmi lesquelles :
La Poste
Chef de Projet énergie
EDF
RESPONSABLE DEPARTEMENT
ENGIE
Chargé de veille
ENGIE
Chargé d'Affaires Analyse Stratégie Stockage Energie
EDF
ingénieur chercheur
HySiLabs
CEO
Areva NP
chef de projet
Total
Strategy Advisor
Enedis
Chef de projet
CCI Marseille Provence
Analyste économique Croissance Verte
ENGIE
Ingénieur de recherche
Groupe La Poste
Déléguée à l'environnement
UGGC Avocats
Avocat associée
Egis
Chef de projet
ACCENTURE
Manager Utilities
DREAL Nouvelle-Aquitaine
chef de pôle acteurs économique
Egis
Senior Project Director
ENGIE
Ingénieur de Recherche
Ingerop
EDF SEI
Chef de projet Smart Grids
ORANGE
ACHETEUR ENERGIE
ENEDIS
Ingénieur
LGI Consulting
Consultant
AFNOR
Responsable de Département
Agrion
Responsable Pôle energie et smart cities
ENGIE
IS consultant
Enedis
Chef de Projets
EDF
Chargé d'affaires
TDF
Directeur IoT & Utilities
AFNOR CERTIFICATION
RESPONSABLE DE POLE
ENGIE
Change Manager Métiers
Liste des intervenants
Pascal Mauberger
McPhy
CEO/ Président de l'Afhypac
Pierre-Emmanuel Casanova
HySiLabs
CEO
D'autres intervenants sont en cours de confirmation