En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous identifier et vous connecter.     Fermer ce volet

L'open data et ses applications pour une ville plus intelligente

Jeudi 19 juin, de 9h30 à 12h

Réunion à Paris

L’étude intitulée « Measuring European Public Sector Information Resources » (MEPSIR) menée en 2006 par la Commission Européenne avait évalué l’état du marché des données à partir des estimations d’un échantillon d’acteurs du marché. Il en ressort qu’il existe effectivement un marché de données publiques caractérisé par une offre et une demande précises. En effet, les bénéfices estimés s’élevaient à environ 40 milliards d’euros par an. L’Europe s’illustre dans ce marché par le biais du programme MED, précisément via son projet HOMER. Ce dernier cible cinq thématiques à savoir énergie, environnement, agriculture, tourisme et patrimoine culturel, et vise l’ouverture et la mutualisation de ces données publiques à l’échelle euro-méditerranéenne.

 

En France, « l’Open Data » ou la politique d’ouverture et de partage des données publiques est menée par les services du Premier ministre. L’objectif est de moderniser l’action publique en coordonnant l’action des services de l’Etat et de ses établissements publics afin de favoriser de manière considérable la réutilisation « libre, facile et gratuite » des informations publiques. Lors du lancement de l’Open Week, Jean Paul Huchon, président de la région Île-de-France, a déclaré que la région Île-de-France veut « promouvoir l’ouverture des savoirs et des données, la connaissance libre et la collaboration peer-to-peer dans la création et la gestion de biens communs » par le biais de l’Open Data. L’Open Week regroupe les acteurs en matière d’open source, d’open science, d’open content, d’open knowledge et d’open carto.

 
Le débat actuel lié à l’Open Data porte sur la gratuité des réutilisations. Certains acteurs prônent la gratuité de ces données. D’autres privilégient un modèle économique viable caractérisé par une mise à disposition payante des données, leur fraîcheur, leur qualité et leur exhaustivité.
·         Comment développer et rentabiliser le secteur de l’Open Data ?
·         Quelles sont les applications viables ?
·         A part le transport qui s’illustre avec plus de 100 applications gratuites à son actif, quel autre domaine faut-il valoriser par le biais de l’Open Data ?
Liste des inscrits
23 personnes sont présentes à cette réunion, parmi lesquelles :
Ariana
Ass. Dir. Innovation & Business Developement
CLIMALIFE
Development Manager Energy Performance
EDF
RESPONSABLE DEPARTEMENT
UVSQ
Enseignant chercheur
IAU IDF
Chargé d'études
atos worldline
BUSINESS AND STRATEGIC DEVELOPMENT
Wavestone
Responsable Business Line Business Transformation Energie, Transport, Telco
IAU IDF
Administrateur de données
executive MBA et master DD
Transformation et conduite du changement
GEO PLC
Directrice Communication et Relations Extérieures
Solidar'Energies
Directeur du Développement
Schneider Electric
Responsable Segments et Comptes Stratégiques
CCI Grand Lille
Manager Développement Territorial
Lyonnaise des Eaux
Responsable du Développement durable
IAU île-de-France
Communication digitale
Comptoir des Signaux
Responsable SIG
SFR
Directrice Smart Cities
GDF SUEZ
Consultant
Groupe Numericable SFR
Richard Pareti - Coordination RSE & Revitalisation Territoriale
Lyonnaise des Eaux
Responsable marketing stratégique
Orange
Partenariats Stratégiques
CDC
Chargé d'investissement
Comptoir des Signaux
Consultant senior
Consulter le compte-rendu et les présentations
Liste des intervenants
Romain Tales
Etalab (Services du Premier ministre)
Responsable du recensement des données publiques
Romain Lalanne
SNCF
Responsable Open Data
Régis Dugué
IAU IDF
Administrateur de données
Simon Carrage
IAU IDF
Chargé d'études
Frédéric Romanczuk
Microsoft
Directeur Open Data
Animateur(s)
Ghislain De Pierrefeu
Wavestone
Responsable Business Line Business Transformation Energie, Transport, Telco