En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous identifier et vous connecter.     Fermer ce volet

Nouvelle France industrielle : la structuration de la filière des Smart Grids. Quel avancement ?

Jeudi 28 mai, de 9h30 à 12h00

Réunion à Paris

Dévoilés en septembre 2013 par François Hollande et Arnaud Montebourg, les 34 plans de « reconquête » industrielle doivent marquer « le signal fort du retour de l’État stratège et planificateur au service de la réindustrialisation du pays ».

 

Parmi ces différentes initiatives, le plan sur les réseaux électriques intelligents (Smart Grids) est piloté par Dominique Maillard, président du Directoire de RTE.

 

Situé au croisement des transitions « numérique et énergétique », il vise à consolider les filières électriques et informatiques sur de nouveaux marchés "à forte croissance et créateurs d'emplois" et accompagner cette évolution du système électrique afin de maintenir une fourniture "fiable" d'électricité à faible émission de CO2 et à prix "modéré". 

 

Il doit également permettre de supporter le déploiement déjà en cours du compteur électrique communicant Linky, l’une des briques de base pour développer les smart grids, ou "les expérimentations de maisons instrumentées et intelligentes" et la diffusion de "box énergie".

 

Un potentiel de développement qui traverse les frontières des secteurs d’activités traditionnels : infrastructures réseaux, compteurs, automatisation… La France compte déjà des leaders mondiaux dans toutes les technologies concernées : opérateurs de réseaux électriques et télécoms, équipementiers, producteurs de composants, ingénierie logicielle, data centers. La démarche doit en complément permettre la constitution d'offres industrielles françaises "intégrées et compétitives" et de structurer la filière.

 

Un an après la validation de la feuille de route par le gouvernement et l’entrée en phase opérationnelle du plan, cette matinée nous permettra de faire le point sur l’avancement mais également les difficultés rencontrées par les différentes parties prenantes.

 

Les principales questions qui seront abordées :

  • Quelles sont les premières victoires de l’équipe de France des smart grids ?
  • Comment passer de la structuration en France au déploiement à l’international ?
  • Quels leviers pour préparer la formation des futurs acteurs de la filière ?
  • La réglementation est-elle aujourd’hui un facteur facilitant ou un frein pour la structuration de la filière ?
  • Les ambitions initiales sont-elles toujours d’actualité ?
Liste des inscrits
16 personnes sont présentes à cette réunion, parmi lesquelles :
La Poste
Developpement Durable
CGI Business Consulting
Manager
edf
stagiaire
Agence Française de Développ
Stagiaire
Agence Française de Développ
Référent Energie
sncf
responsable innovation énergie
EDF
Ingénieur Chercheur
EDF
Chargé de mission BM
Agence Française de Développ
Stagiaire
Alstom
SD manager
RTE
Directrice adjointe du Dispatching National de RTE
PAPREC
Directeur industriel DEEE
Agence Française de Développ
Chef de projet - Transport et Energie durables
MEDDTE et METL /DGALN/PUCA
Responsable programmes recherche SHS
SADE telecom-Elec
Developpement et Commercial
IFP Energies nouvelles
Chef de projet
Consulter le compte-rendu et les présentations
Voir la video
Liste des intervenants
Jean-Marc Molina
MI2020
Secrétaire Interpoles Smart Grids France
Jean Pompée
RTE
Chef de projet Déploiement SmartGrids
Nadia Maïzi
Mines ParisTech
Professeur et Directrice de Laboratoire de Recherche
Thierry Djahel
Gimélec
Directeur Développement & Prospective
Valérie Anne Lencznar
Association Réseaux électriques intelligents-smartgrids France
Déléguée générale
D'autres intervenants sont en cours de confirmation
Animateur(s)
Clément Le Roy
Solucom
Manager