En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous identifier et vous connecter.     Fermer ce volet

Les Civic Techs : quels enjeux ?

Mercredi 08 mars 2017, 9h30 à 12h00

Réunion à Paris

La révolution numérique a bousculé les pans économiques et sociaux de notre société et s’attaque à présent à la politique. L’élection n’est plus le seul moment de démocratie, les citoyens souhaitent participer et peser de façon continue dans le débat politique. Les Civic Techs s’inscrivent aujourd’hui dans ce vaste mouvement mondial qui vise à mettre les outils numériques au service d’une participation plus large des citoyens à la vie publique. Plateformes collaboratives, logiciels, pétitions en ligne, applications, crowdfunding, collectifs, forums citoyens, comparateurs en ligne, les outils ne cessent de se multiplier et de gagner en visibilité. Ils offrent la possibilité de réinventer une relation plus transparente et directe entre les citoyens et les élus. 

 

Les taux d’abstention toujours plus importants et la montée du sentiment de défiance envers la politique, ont poussé certains entrepreneurs à se lancer dans la Civic Tech en créant par exemple des plateformes didactiques pour réconcilier ces deux populations. De nombreuses start-up ont également vu le jour aux Etats-Unis (notamment Brigade, le « tinder de la politique », une application qui affiche une proposition, approuvée ou non d'un simple clic, utilisée par les élus américains pour tester leurs idées auprès des jeunes), mais aussi en France avec Voxe.org, Stig, Change.org (la pétition contre la loi travail a récolté en 2016 plus de 1,4 millions de soutiens). On observe également ce phénomène au niveau local où de nombreuses applications collaboratives fleurissent et permettent d’interpeller directement les maires.

 

Au carrefour entre innovations et service public, les entreprises et start-up de la Civic Techs testent de nouveaux modèles économiques et tentent de repenser la démocratie. Néanmoins, leurs succès sont relatifs et ne réussissent pas toujours à mobiliser massivement. Ont-elles réellement les moyens de bousculer notre système économique et politique ?

 

Où en est la Civic Tech en France ?

Une agora numérique est-elle possible ?

Peut-on parler de démocratie augmentée ?

Le numérique permet-il de renouer avec la politique et la démocratie, ou renforce-t-il au contraire la mobilisation des militants et des convaincus ?

Est-ce un nouveau modèle économique capable de perdurer ?

Comment les Civic Techs peuvent-elles impacter les entreprises ?

Comment les entreprises peuvent-elles s'adapter à cette nouvelle donne ?

Comment innover grâce aux Civic Techs ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette conférence, merci d'envoyer un email à margot.clabeau@agrion.org
Liste des inscrits
15 personnes sont présentes à cette réunion, parmi lesquelles :
LGI Consulting
Consultant
SFR
Chef de produit
Bluenove
Directeur
Eurogroup Consulting
Directeur
RADIO FRANCE
CHEF DE PROJET OPEN INNOVATION
IGN
Chef du service des Ă©tudes et du marketing
Capgemini Consulting
Directeur
Groupe La Poste
Déléguée à l'environnement
RTE
Pilote d'affaires
GMF
Chef de projets innovation
Agence Parisienne du Climat
Directrice Information et Communication
BPCE
Directeur engagement coopératif
Caisse des DĂ©pĂ´s et Consigna
Chargée de mission Smart cities
Liegey Muller Pons
Responsable relations publiques
AREVA
Innovation Manager
Liste des intervenants
Ines LĂ©vy
Liegey Muller Pons
Chargée de projets
Julie De Pimodan
Fluicity
Fondatrice & CEO
Mohammed Adnène Trojette
Liberté Living Lab
Dirigeant
Animateur(s)
Maxime Barbier
Bluenove
Directeur