En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous identifier et vous connecter.     Fermer ce volet

La RSE et le pilotage d'objectifs internes ambitieux : comment mobiliser et mesurer la performance ?

Mercredi 19 avril 2017, 9h30 à 11h00

Réunion en ligne

Selon un rapport de France Stratégie publié en janvier 2016, placer la RSE au cœur du business model se traduit par un gain de performance économique de l’ordre de 13%. La RSE est donc une vraie source de valeur et d’opportunités pour les entreprises, à condition que ces dernières intègrent les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) au centre de leur stratégie. Pour cela, le déploiement opérationnel et le pilotage de la performance RSE en accord avec les objectifs de l’entreprise, restent deux étapes cruciales. D’une part parce qu’il est essentiel de faire travailler ensemble les différentes fonctions (RH, marketing, achats, finances, éthique des affaires, etc), d’autre part parce qu’il faut mettre en place des structures de pilotage transverses avec des indicateurs adéquats.

 

Aujourd’hui, investisseurs, analystes et actionnaires prêtent de plus en plus attention à la participation des actifs immatériels dans l’évaluation de la performance et à leur cohérence avec la stratégie d’entreprise. De nombreuses entreprises telles que La Poste, Orange ou Schneider Electric, ont fait le choix d’intégrer des critères RSE dans une part de la rémunération des cadres dirigeants et managers afin de mobiliser l’ensemble des collaborateurs et de faire le lien entre performance financière et extra financière.

 

Cependant, pour irriguer la stratégie RSE dans tous les corps de métiers de l’entreprise et mesurer la performance globale, il faut allouer d’importants moyens techniques, managériaux et humains qui demandent parfois une refonte des systèmes de contrôle interne. Si les outils et indicateurs (tableau de bord, outil de base carbone, guides pour la vérification externe des indicateurs RSE, kit enviro-compta, etc) pour piloter une démarche RSE existent, ils sont parfois inadaptés et difficiles à chiffrer en termes monétaires.

 

Dès lors, comment définir les indicateurs clés de performance extra-financière?

Faut-il relier le résultat à l’atteinte partielle ou totale des objectifs ?

Comment intégrer la RSE à chaque échelon de l’entreprise ?

Quels enjeux pour les systèmes de contrôle des entreprises ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette conférence, merci d'envoyer un email à margot.clabeau@agrion.org
Liste des inscrits
17 personnes sont présentes à cette réunion, parmi lesquelles :
Groupe Beaumanoir
CSR Manager
LGI Consulting
Consultant
GRDF
Attaché environnement
OCP
Responsable communication interne
Oresys
Consultante
ECOVADIS
Account Manager
PIERRE ET VACANCES CENTER PA
RESPONSABLE DEVELOPPEMENT DURABLE
Ernst&Young
Consultante
TF1
Category Manager
EcoVadis
Sales Manager
Engie
Responsable RSE France Réseaux
Groupe Up
Chargée de veille et de recherche RSE
Essilor International
Responsable Achats Durables et Responsables
ECOVADIS
Analyste RSE
AG2R LA MONDIALE
Traffic manager
LA POSTE
CONSULTANT RSE
SOMFY
Chargée de projet Développement Durable